Tué

Comme le cheminement du dessin-écriture l’indique : Focus est un mot anglais emprunté au latin. Qui veut dire foyer ou point. C’est le lieu où plusieurs choses se concentrent. Il est la racine du mot focalisation, qui peut être synonyme de concentration. Dans la photographie, il est synonyme de mise au point. Dans le langage journalistique, le mot tend à supplanter le point. En linguistique, c’est le rhème. En linguistique cognitive, le point sur lequel se concentre l’attention. Source : Wikipédia.

C’est le cheminement de la lecture du « magazine ». Très graphique, des dessins viennent illustrer la définition du mot focus : une loupe sur laquelle on entrevoit la moustache de Dali, ou un planète terre tout en rondeur derrière, avec ses cratères. Le point d’attention de l’homme n’est-il pas le sol sur lequel il habite ? Ces rondeurs rappellent le focus d’un appareil photographique, en haut à gauche. Si l’on parle focus, on pense évidemment à l’œil, des yeux qui nous regardent (à droite). Ou au foyer, sur lequel jaillissent des jets. Si bien le focus est forcément représenté par des parenthèses, ouvertes, ou fermées, comme dans un appareil photographique. Par ailleurs, l’écriture a besoin de concentration, le focus semble déréglé sur certaines phrases, comme si la vue se troublait.

SchoolExamen de deuxième année en arts plastiques, université Paris 1 Panthéon-SorbonneMaterialsGraphite et encre de chineYear2017

Privacy Preference Center